• Chapitre 106 : Chapitre final....

    Chapitre 106 : Chapitre final....

     

    3 ans se sont écoulés depuis ta mort...les années ont passés..nos enfants ont grandis. Je pense que tu serais fière d'eux.

    Hayden du haut de ses 16 ans est un jeune homme avec la tête sur les épaules. Il est gentil avec sa petite sœur et son petit frère et m'aide beaucoup au quotidien. J'ai même parfois l'impression de trop lui en demander. Il est toujours avec Emory, je crois que c'est parti pour durer entre eux. Nous avons mis au monde un génie de la danse . A croire que tes mots et ma musique ont trouvé vie en lui. Tu te souviens déjà petit il dansait toujours, partout et en toute occasion.

    Ashley est une petite pucette de 7 ans et demi qui grandit comme elle peut dans notre univers masculin. Heureusement sa marraine prend bien soin d'elle. Tu avais raison au fait, quand tu disais qu'Amber avait changé à cause d'un garçon. Elle a rencontré Noé peu de temps après ton décès, et Maty a eu toutes les peines du monde à laisser sa fille vivre sa vie amoureuse. Mais du coup j'avoue que j'ai peur quand viendra le tour de notre fille.

    Célian...je suis sur que tu l'aurais adoré. Il a tes yeux et ton rire. C'est un petit garçon toujours joyeux et très sociable. 

    Tu es toujours présente dans la maison, des multitudes de photos de toi ornent la maison.

    Et il n'y a pas de place pour une autre dans mon cœur. Je ne vis que pour nos enfants et je n'ai pas du tout envie de refaire ma vie. Tu m'as été arraché trop tôt et tu as emporté mon cœur avec toi. 

    Je souhaite à nos enfants de vivre une histoire d'amour aussi belle et passionnée que la notre. Je chérirais jusqu'à ma mort le souvenir de nos années passées ensemble. Tu continues de vivre à travers nos enfants. Ils ont hérités de tellement de choses de toi, plus que tu ne l'imagines. Même partie tu laisses ta trace.

    Je n'arrive pas à quitter notre maison ou trône tous nos souvenirs ensemble, même si c'est douloureux de poser les yeux sur tous ces endroits que tu remplissais de ta douce présence. 

    J'aimerais pouvoir te dire que je suis guéri de ton absence. Mais non ce n'est pas le cas. Tu me manques toujours aussi fort.

    J'en ai voulu à la terre entière quand tu m'as été arrachée alors qu'on venait de se marier. J'avais survécu à l'enfer, au cancer et on méritait d'être heureux. Je sais que tu me collerais une baffe si tu étais là...mais parfois je me dis qu'on n’échappe pas à son destin... que la poisse m'a rattrapé alors que j'avais baissé les armes. Au moment où je me disais que j'avais tout pour être heureux j'ai perdu la meilleure moitié de moi même comme pour me rappeler que je n'étais qu'un minable qui ne méritait pas tout ce bonheur et cet amour. Tu m'a porté à bout de bras, tu m'as motivé, ..et maintenant sans toi c'est dur, mais je sais que tu comptes sur moi pour montrer à nos enfants qu'on peut tout surmonter tant que d'autres croient en vous même quand on n'y croit plus nous même. Une famille envers et contre tous et tout. Tu étais ma force et mon moteur.

    Je sais que je dois arrêter de venir te parler pendant des heures sur ta tombe. Je sais que tu ne voudrais pas me voir me morfondre et broyer du noir. Pour toi j'essayes d'être fort. Mais aussi pour eux. Ils ont déjà perdu leur mère , ils doivent pouvoir compter sur leur père. Mais tu me manques, ça me manque de ne plus pouvoir m'effondrer dans tes bras quand tout est trop lourd, tu avais le don d’alléger mes souffrances, de rendre ma vie lumineuse. Ce n'est pas évident d'être le roc de tout le monde sans avoir ma béquille sur qui m'appuyer.

    Tu salueras mon père pour moi. Je suis sur que vous vous goinfrez de gâteaux au paradis.

     

    Je t'aime mon étoile.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :